Milieux

Des référentiels Habitats

Pour le SINP, les référentiels habitats sont ceux diffusés dans le cadre de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) coordonné par le MNHN :

  • EUNIS (European Nature Information System) Habitats ;

  • la typologie Natura 2000 ;

  • la classification phytosociologique (prodrome des végétations de France et le synopsis bryosociologique).

En plus de ces référentiels qui traitent d’habitats terrestres et marins, différentes typologies ont été développées spécifiquement pour le milieu marin.

EUNIS Habitats

EUNIS Habitats est un système hiérarchisé de classification des habitats européens construit à partir de la typologie CORINE Biotopes (publiée en 1991) et de son successeur, la classification des habitats du Paléarctique (publiée en 1996). 

Dans sa version 2008 la classification EUNIS Habitats comporte 5282 types d’habitats (disponibles sur le site de l’agence européenne de l’environnement), répartis en 11 grands types de milieux :

  • Habitats marins ;

  • Habitats côtiers ;

  • Eaux de surface continentales ;

  • Tourbières hautes et bas-marais ;

  • Prairies ;

  • Landes, fourrés et toundras ;

  • Boisements, forêts et autres habitats boisés ;

  • Habitats continentaux sans végétation ou à végétation clairsemée ;

  • Habitats agricoles, horticoles et domestiques régulièrement ou récemment cultivés ;

  • Zones bâties, sites industriels et autres habitats artificiels ;

  • Complexes d’habitats (estuaires, lagunes, bocages, etc.).

Sur ce total, on estime que 2694 habitats sont présents en France. Pour faciliter l’utilisation de cette classification, elle a été traduite en français pour les habitats terrestres et d’eau douce présents en France :

http://inpn.mnhn.fr/docs/ref_habitats/EUNIS_trad_francais.pdf

Habitats Natura 2000

La Directive européenne du 21 mai 1992 relative à la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages (dite « Habitats ») liste dans son annexe I les types d’habitats naturels d’intérêt communautaire : on parle couramment d’habitats ou de typologie « Natura 2000 ».

Elle se compose d’habitats rares, menacés ou représentatifs qui doivent être préservés au sein de l’Union européenne. Parmi les 231 habitats d’intérêt communautaire qu’elle lise, 133 sont présents en France. Leur définition est précisée dans le manuel d’interprétation des habitats de l’Union européenne (dernière version en 2007).

En France, elle est déclinée en Cahiers d’habitats (cinq tomes relatifs aux habitats) :

  • Habitats forestiers ;

  • Habitats côtiers ;

  • Habitats humides ;

  • Habitats agropastoraux ;

  • Habitats rocheux.

La classification phytosociologique

La classification phytosociologique range les groupements végétaux dans un système hiérarchique à plusieurs niveaux, de la classe à l’association (classe > sous-classe > ordre > sous-ordre > alliance > sous-alliance > groupe d’association > association), qualifié de « synsystème phytosociologique ».

Le prodrome des végétations de France publié en 20041 présente, pour la France métropolitaine, un synsystème des unités supérieures de végétation de la classe à la sous-alliance. Une démarche de déclinaison du prodrome au niveau de l’association (PVF2) a été lancée, coordonnée par la Société française de phytosociologie (SFP) en association avec le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). Les déclinaisons sont publiées au fur et à mesure de leur rédaction dans le Journal de Botanique de la Société botanique de France.

Le synopsis bryosociologique publié en 20022 présente, lui, un synsystème des communautés bryophytiques (mousses et sphaignes) pour la France métropolitaine de la classe à l’association.

Correspondance entre référentiels

Sur le terrain, les opérateurs utilisent l’un ou l’autre de ces référentiels. De manière à pouvoir exploiter au mieux les données recueillies, il est nécessaire de pouvoir convertir ces données d’un référentiel vers un autre. De ce fait un important travail de mise en correspondance entre référentiels est en cours. Les tables de correspondance sont mises à disposition au fur et à mesure de leur constitution sur le site de l’INPN.

Pour en savoir plus, consultez :

1 Bardat J., Bioret F., Botineau M., Boullet V., Delpech R., Géhu J.-M., Haury J., Lacoste A., Rameau J.-C., Royer J.-M., Roux G. & Touffet J., 2004. Prodrome des végétations de France. Coll. Patrimoines naturels, 61. Muséum national d'histoire naturelle, Paris, 171 p.

2  Bardat J. & Hauguel J.-C., 2002. Synopsis bryosociologique pour la France. Cryptogamie, Bryologie, 23 (4) : 279-343.

 

Dernière mise à jour le 06/03/2018