Un SINP en Bourgogne

 

Le partage des données sur la nature et les paysages en Bourgogne

Le Système d’information sur la nature et les paysages en Bourgogne (SINPB) vise à favoriser les synergies entre les acteurs régionaux pour la production, la gestion, le traitement, la valorisation et la diffusion des informations sur la nature et les paysages en Bourgogne. C’est une organisation collaborative décentralisée qui associe de nombreux acteurs régionaux volontaires, publics et privés, en articulation avec le SINP mis en place au niveau national (http://www.naturefrance.fr/sinp/presentation-du-sinp). Ainsi, grâce au SINPB, le grand public comme les décideurs publics ou privés ont accès à une information utile et fiable sur la biodiversité et les paysages.

Bref historique de la démarche

Les prémisses du SINP en Bourgogne datent de 2008, avec le démarrage d’une réflexion sur le volet « sites et paysage » animée par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) de Bourgogne (relais du maître d’ouvrage national pour le SINP) et une première demande d’adhésion (Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne). En parallèle, GéoBourgogne, dispositif d’acquisition, de mutualisation et de partage de l’information géographique en Bourgogne est créé en 2009 par l’Etat et la Région.

En 2010, un bilan de l’état d’avancement du SINP en Bourgogne est lancé, à l’occasion de l’audit national réalisé par le CEMAGREF (aujourd’hui devenu l’IRSTEA). Les conclusions de l’audit pour la région font état des difficultés suivantes :

  • difficile mobilisation des partenaires pour remplir les métadonnées ;

  • CSRPN peu ou pas compétent pour valider les données sur le volet « paysages » ;

  • manque de moyens humains pour porter le projet en région ;

  • existence d’outils et de bases naturalistes (FLORA, FAUNA) dans la région rendant peu attrayante l’adhésion au SINP.

De 2010 à 2013, la démarche a été mise en veille pour ces différentes raisons, tandis qu’au niveau national, le cadre du SINP a évolué, avec notamment la transposition de la Directive européenne INSPIRE et la circulaire du 15 mai 2013 relative au protocole SINP, abrogeant celle du 11 juin 2007.

Toutefois, depuis 2011, l’élaboration conjointe de la Stratégie régionale pour la biodiversité (SRB) et du Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) ainsi que la préfiguration d’un Observatoire régional de la biodiversité (ORB) militent en faveur de la mise en place d’un SINP en Bourgogne. En effet, il s’agit :

  • d’une des pistes d’action de l’objectif opérationnel n°4 « Mutualiser, structurer et valoriser les connaissances sur la biodiversité régionale » de la SRB ;

  • d’une action proposée dans l’objectif 4.3 « Renforcer les réseaux d’observations et valoriser les données collectées » du Plan d’action stratégique du SRCE ;

  • d’un outil facilitant la mise en place d’un ORB.

Par ailleurs, en mai 2012, une deuxième demande d’adhésion est réalisée auprès de la DREAL, par le GIP de préfiguration du Parc national entre Champagne et Bourgogne.

Aussi la démarche régionale a été relancée à la mi-2013, préparant la création, dès l’année suivante, de sept pôles thématiques, du Comité de suivi régional et l’élaboration de la Charte.

Dernière mise à jour le 13/12/2017